• Accueil

     

    Accueil

    << Car l'Amour fait disparaître tous les péchés....>>

     

    Bonjour, petit frère, 

     

     O Verbe aimable, habite mon âme...

    Mon âme sans cesse T' appelle, 

    Elle sait le soutien que Tu lui offres, 

    O Humble Solitaire, 

    Me veux-Tu près de Toi ???

    En silence, je m’assiérai là...

    Et caché sous Ton manteau..

    Je ne Te dirais rien...

    Tu m'enseignes la Parole...

    J'en bois le moindre mot,

    Comme du lait et du miel...  

    Tu m' annonces la paix, 

    Tu me dis la joie, 

    Tu me combles de Ta Présence... 

  •  


    << Le Père et Moi, ne sommes qu' Un...>>

     

     

    Bonjour, petit frère, 

     

     

    Tu m'élèves jusqu'à la béatitude, ô Jésus....

    Tu m'accueilles en un seul mot, 

    En un seul instant de grâce, 

    Tu me combles de paix au creux de mon âme, 

    En elle, par Toi, jaillit un ruisseau vif,

    Un pré verdoyant où gambadent les agneaux,

    Un érable où pépient les passereaux, 

    Et je désire être un tout petit moineau,

    Où, dans la ramure des arbres, 

    Cachée, toute discrète, j'accompagnerai son chant...

    Comme s'illumine le ciel....

    Tu m'élèves jusqu'à la béatitude, ô Jésus....

    Tu m'offres la surprise de T'espérer, 

    D'attendre Ta Présence,

    D'écouter Ton pas, 

    De Tes mains jaillissent des œuvres nouvelles,

    Par la foi, Tu me saisis, 

    Tu m'enseignes comment aimer...

    Je ne possède rien d'autre que Ta grâce.

    Je désire être un pauvre

    Pour Te découvrir, et Te servir au-delà de moi-même...

    Comme un mendiant mendie l'Amour....


    Tu m'élèves jusqu'à la béatitude, ô Jésus....

    Tu me mènes par des sentiers célestes...

    Oraison et silence longent l'orée de mon âme, 

    Là où Tu me dispenses Tes dons.

    Devant Ton buisson ardent, je m'efface,

    En Toi, mon cœur se fond...

     O unique Ressuscité, o Bien-aimé, 

    Que n'ai-je d'autre que Toi-même pour vivre en plénitude, 

    Je désire être un grain de sable

    Dans la grâce immense de l'Amour,

    Pour vivre d'Amour, pour vivre d' Amour ! 


    Déo Gratias !!!

    N' est-ce pas, petit frère ???

    Marie-do

      

    ---------------

     

    En Jésus tout amour

     

     

    « Tu m'élèves jusqu'à la béatitude, ô Jésus.... »

    Alors, je quitte mon champ !

    Celui où je suis né !

    Celui que les hommes retournent y cherchant un trésor.

    Alors que sur Ton pré s'assoient ceux qui ont faim.

    C'est Toi qui le demande !

    Tu dis alors à ceux qui T'ont suivi :

    « Donnez-leur vous-même à manger. »

    C'est vrai que nous te disons souvent :

    « Nous n'avons que cinq pains et la foule est immense. »

    Mais c'est toi, doux Seigneur, qui multiplie les pains.

    La foule est en attente !

    En attente de Toi !

    Elle s'assied docilement écoutant ta parole !

    « Heureux ceux qui ont une âme de pauvre... »

    Quelle confiance !

    Quelle béatitude en entendant Ton Nom !

    Quel nom glorieux est le tien !

    Ma foi tressaille de bonheur quand il est prononcé .

    Elle est certes petite !

    « Comme un grain de sénevé...»

    Mais c'est Toi, mon Aimé, qui le fait fructifier.


    Je suis dans la confiance !

    Je me lève pour marcher à Ta suite.

    J'ai de petits moyens…

    Mais mon ardeur est grande à proclamer Ton nom.

    J'ai déposé ma croix sur mes frêles épaules.

    C'est Toi, en Ta grandeur, qui me donne les forces.

    Celles de marcher à Ta suite,

    Sachant qu'en chemin, j'affronterai le mal !

    Celles de lancer le filet bien au large !

    Sachant que la tempête fait chavirer la barque.


    << Avance ! >>

    Me dis-Tu alors... 

    Mais le flot est très haut qui risque de m'emporter !

    Mais les ronces parfois me cachent ton chemin !

    Cependant tu m'as donné la foi !

    Je crois en Toi, Seigneur !

    Je vis Ton Évangile !

    Prier est une joie car je Te sais présent !

    Je sais que je suis « Ton domaine particulier... »

    Tu as même dit

    Que je suis en ce « peuple consacré au Seigneur... »

    Les forces adverses se taisent car tu es le plus fort !

    Mon âme est dans l'extase entourée par les saints !


    Je suis Ton sanctuaire !

    Dès que je prends le Corps, je ne suis plus d'ici !

    Jésus est en l'âme, y invitant le Père !

    Je suis fou, direz-vous, de m'affranchir d'ici !

    Mais c'est folie de Dieu que de vivre dans les Trois !

    Les calculs ne sont plus, les analyses non plus….

    « Ce qu'il y a de fou dans le monde,

    Voilà ce que Dieu a choisi... »

    Félicité unique que d'être au cœur des Trois.


    Daniel en Jésus Eucharistie

     

     

      

     


    1 commentaire
  •  

    << Je vous enverrai l'Esprit Saint.....>>

     

     

    Bonjour, petit frère,

     

     

    << De quoi parliez-vous en chemin ??? >>

    Voici le Seigneur apparaissant sur le chemin...

    Il est là, présent....

    Lui, le bien-aimé, le Verbe incarné...

    De quoi parlions-nous en chemin ???

    Des derniers événements,

    De la Croix qu' Il a porté pour nous,

    Du salut venu du ciel...

    De Lui, nous parlions de Lui...  

    << De quoi parliez-vous en chemin ??? >>

    << Nous parlions de Toi...>> 

    Disent les cœurs aimants...

    Tout en allant vers l'auberge !

    Nous visitions Ton silence, 

    Et nous devançions Ta Présence, 

    Pour que nos âmes murmurent encore et encore Ton nom !!!

    Nous avions entendu bien des choses... 

    Que Tu allais ressusciter.... 

    << De quoi parliez-vous en chemin ??? >>

    Et Te voici, rompant le Pain, 

    Assis à la Table...

    Voici que Tes mains se lèvent... 

    Et que Tu disparais de devant nous... 

    Voici que Tu nous laisses, non pas solitaires, 

    Mais enseignés à Ta Présence, 

    O  Roi d'Amour, livre-nous en Ton âme, 

    Pour le seul Amour de Toi !!! 

    Pour le seul Amour de Toi !!! 

    Déo Gratias !!!

    N'est-ce pas, petit frère ???

    Marie-do

     

    --------------

     

    En Jésus tout amour !

     

     

    « De quoi parliez-vous en chemin ? » 

    De toi Seigneur !

    Rien que de Toi !

    De ton absence peut-être ...

    Sachant que désormais Tu es éternellement présent.

     

    « De quoi parliez-vous en chemin ? » 

    De la rencontre, Seigneur !

    Quand Tu es apparu là où je ne Te pensais pas !

    Tu marches auprès de moi !

    Sachant que, désormais, c'est moi qui Te suivrai.

    Tu me l'as demandé ...

    Doucement, tendrement, mais fermement.

    La Promesse est vivante qui ne cesse de germer !

    Ma foi est débordante en Toi, mon doux Seigneur !

    Se renier soi-même en écoutant le grain mûrir  !

    Se charger de sa croix en contemplant la Tienne !

    Te suivre en serviteur attentif aux seuls besoins du Maître !

    Ne plus être qu'à Toi !

    Sachant que désormais, je suis Ta volonté.

    C'est ce à quoi j'aspire !

    J'essaie mais ce n'est pas facile !

    D'ailleurs Tu me l'as dit !

    Car il me faut quitter les gens de ma maison !

    Oublier mes idées pour vivre dans les Tiennes !

    N'être qu'un avec Toi dans ton divin repas !

    Sachant que, désormais, je le prends avec Toi !

    Je le prends même en Toi !

    Car Tu t'es entièrement donné !

    « Prenez et mangez, ceci est Mon corps livré pour vous... »

    Tu t'es offert !

    Tu fus livré en ne résistant pas  !

    Tout en Toi n'est que don !

    Celui que fait un Père aimant à ses petits enfants.

    Vivant dans le corps même du Fils il ne me quitte plus.

    Désormais nous sommes un unis en Trinité !

    Ma marche m'a conduit jusqu'en haut de la Croix !

    Là où l'âme se confond avec les mots du Fils !

    « Père entre tes mains je remets mon esprit »

    Et mon âme s'évade auprès de Celui qui nous dit :

    « Et Moi, quand j'aurai été élevé de la terre,

    J'attirerai tous les hommes à Moi... »

    Désormais, je n'ai plus beaucoup le temps

    De parler en chemin !

    Je marche à la suite du Maître !

    J'ai hâte de déposer ma croix

    Dans celle du Bien aimé !

    Mon âme est dans un feu brûlant !

    Désormais , elle est repue d'amour !

    De cet amour unique sans lequel elle ne peut avancer

    Sur les chemins d'ici.

     

    Daniel en Jésus Eucharistie

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Déjà, le troisième jour !!!!

     << Marie...>>

     

     

     

    Bonjour, petit frère

     

     

    Au Jardin de l ‘Amour, 

    La tendresse se déploie…

    Sur la margelle, devant le tombeau vide,

    Marie-Madeleine essaie de comprendre…

    Son cœur et son âme lui disent que Jésus peut-être…

    En elle, ce n’ est pas un doute, 

    Juste une question…

    Se peut-il que ???

    Serait-ce vrai, alors ???

    Les Ecritures le proclament pourtant… mais…

    Jésus est-Il le Messie annoncé ???

    Jésus est-il le libérateur ???

    Jésus est-il vraiment le Fils de Dieu…

    Elle ne doute pas... mais.... 

    Elle est là, présente, devant la pierre roulée..

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Elle devine, son cœur lui dit que..

    Mais son cœur a-t-il raison???

    Pourtant ne lui disait-on pas qu’ Il était là,

    Toujours présent,

    Qu’ Il est VIE d’ AMOUR ???

    Comment alors l’ histoire s’ arrêterait-elle là…

    Oh, ce n’ est pas possible…

    Oh, Marie-Madeleine, ne pleure pas…

    Oh, écoute, douce sœur, c’ est l’aurore naissante,

    Oh, écoute douce sœur, la nuit se termine,

    Déjà l’ aube apparaît, et déjà le point du jour…

    Déjà le troisième jour…

    Ne pleure pas…

    Ecoute…

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Déjà le troisième jour,

    Tu les a comptés.... Depuis ce jour fatal...

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Tu as vu fuir les heures et les minutes,

    L’ on t’ avait dit qu’ à l’ aube du troisième jour,

    Tu t’ isoles, Marie-Madeleine, pour pleurer là au tombeau,

    Tu ne pleures pas sur toi, douce sœur,

    Mais tu pleures sur la souffrance qu’ Il a vécue,

    En ce premier jour de la semaine…

    Oui, mais voilà…

    Ne pleure pas…

    Ecoute…

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Tu t’ isoles…

    Au Jardin de l’Amour, déjà, Il est là…

    Oh, as-tu entendu ce pas, là, sur le chemin ???

    Oh as-tu entendu, tout à coup….

    Ton cœur bat, Marie-Madeleine,

    Lui,  ton coeur sait que le Maître déjà approche

    Que Sa voix se fera discrète mais douce, et ferme…

    Tu sais, ton cœur te le  dicte…

    La pierre roulée du tombeau vide et virginal

    Ne t’ a point mentie, alors ???

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Le voici, Marie-Madeleine, le voici,

    Ton Bien-aimé,

    Il se présente à toi,

    Le crois-tu, douce sœur ???

    Le tombeau est vide,

    Il est vivant…

    Ecoute, douce sœur,

    Le voilà, Il t’ appelle par ton prénom,

    C’ est bien toi qu’ Il a choisie,

    Toi, l’ humble des humbles,

    Toi, qui ne possède rien,

    Toi qu’ Il a pardonné,

    Toi qui l’a embaumé pour sa sépulture,

    C’ est toi qu’ Il choisit, et qu’ Il nomme..

    En ce matin illuminé d’ Amour…

    Où tout s’ allie en une même espérance….

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Regarde, Marie-Madeleine, la délicatesse du Père,

    Regarde,

    Il a posé son regard sur toi, et plus jamais tu n’oublieras

    La douceur de ses yeux…

    Le voici…

    Lumière avant la lumière, Jour d’avant le jour,

    Verbe engendré et incarné pour notre éternité

    Il te dit :

    « Pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu….??? »

    Puis Il ajoute :

    « Marie…»

    A ton nom prononcé dans la douceur,

    Tu reconnais l’ Hôte divin de ton cœur…

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Alors, tu cours...

    Tu cours,

    Il faut que tous sachent qu’ Il est revenu…

    Que Son Corps est ressuscité,

    Oh, Folie d’ Amour

    Que cette renaissance jaillissant de ton cœur,

    O Folie d’ Amour accueillant l’ Amour…

    O amour fou de l’ Amour qui jubile en ta course… 

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Tu as charge, douce sœur, de leur dire...

    Tu as vu le Ressuscité....

    Et cela suffit à emplir ton âme d'un bonheur infini...

    Il est revenu a la VIE !!!!!

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Oh Jésus Ressuscité, 

    Apprends en nos âmes  l’Amour fou des humbles... 

    Pour l’ AMOUR FOU CELESTE ET TRINITAIRE !!!!!

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Deo Gratias !!!

    N' est-ce pas, petit frère,  

    Marie-do

    Déjà, le troisième jour !!!!

    Déjà, le troisième jour !!!!

     

     

     

     


    1 commentaire
  •   

    << Voici mon Corps, prenez et mangez...>>

     

     

    Bonjour, petit frère, 

     

    Voici le Pain de Dieu !!!!

    L' Unique don se manifeste en Présence divine, 

    Le Fils de Dieu se donne !

    C'est la grâce insondable de la Vie...

    O Vie,

    O Corps chéri de Jésus, 

    Mon âme s'enrichit de Ta vérité...

    J'ai faim de Toi, à tout jamais. 

    J'entre dans la vie, 

    Au cœur même de Ta Trinité..

    Voici le Pain de Dieu !!!

    Toute gloire éternelle descend du ciel !

    Le jour se lève sur la louange, 

     Tu remets entre les mains du plus petit, 

    L'Ultime Offrande vivante... 

    Tu es l'arbre de la Vie,

    Splendeur céleste où s'abandonne le Corps,

    De là jaillit le Vin véritable.... 

    Par Tes mains, tout renaît en toute lumière,

    Te voici vivant, Toi, l'Agneau immolé !!!

    Voici le Pain de Dieu !!!

    Pâque Sainte du Seigneur !

    Fête de l'Esprit ouvrant notre ciel !

    Tu revêts le pauvre pour la noce du royaume !

    Vers Toi, il avance..

    Invité au Cénacle, il ouvre les mains...

    Et son âme Te contemple... 

    Pour T'accueillir !

    Par Toi, il est baptisé dans l'Eau vive...

    Dans l' Eau vive de l'Amour !!! 

    Déo Gratias!!!

    N'est-ce pas, petit frère ???

    Marie-do

     

    --------

     

    En Jésus tout amour 

     

     

    « Voici le pain de Dieu.... »

    Qui attend toutes les âmes depuis les temps anciens !

    Qui accueille chacune d'elle en recherchant la Croix !

    Abondant !

    Il est disponible en chaque lieu de vie !

    Là où il y a amour et rédemption.

    Pourquoi donc se priver de cette nourriture céleste ?

    C'est Dieu qui descend jusqu'à nous !

    Souvenez-vous de ce que dit Jésus :

    « Le royaume de Dieu est parvenu jusqu'à vous... »

    L'instant de la rencontre est venu !

    Il ne peut être plus proche !

    « Prenez et mangez en tous.... »

    Et l'âme entre dans la proposition du Fils .

    La voilà bienheureuse !

    Pardonnée !

    Purifiée par le sang de l'Agneau !

    Elle a demandé !

    Elle a alors reçu !

    « La coupe est débordante ! »

    Annoncée depuis les temps anciens,

    Elle se renouvelle en l'instant !

    Il suffit seulement de le vouloir !

    Il suffit simplement de demander avec amour et douceur.

    Dieu ne se cache pas !

    Dieu ne condamne pas !

    « Une mère oublierait son fils que Moi,

    Je ne t'oublierais pas... »

    Alors pourquoi tergiverser ?

    Alors pourquoi attendre ?

    « Le royaume de Dieu se révèle aux petits et aux humbles... »

    Courons à la rencontre du Père.

    La porte du Royaume est ouverte dès la croix !

    La grâce en sort en abondance !

    Jésus est mort pour notre Vie !

    « J'ai ouvert devant toi une porte

    Que nul ne pourra fermer... »

    Alors, rien ne nous empêche plus d'aller chercher la Vie ! 

    « Je suis un membre du Corps Vivant »

    Nul dans le corps de l’Église n'est supérieur à l'autre !

    Chacun reçoit le même corps des mains du St Esprit !

    Pain et vin consacrés en nourriture céleste !

    L'âme entre alors dans la vie éternelle en vivant la Promesse.

    « Vous ferez cela en mémoire de Moi... »

    Faut-il se glorifier de cette intimité unique ?

    Sans doute pas !

    Il faut la divulguer à tous ceux qui attendent !

    Prier pour le salut des âmes !

    Rester humble telle la paille de la crèche !

    Seul le Fils se glorifie dans le Père .

    Le corps de Jésus est une nourriture !

    Le sang du Christ est une boisson céleste !

    Les membres doivent être forts pour repousser le mal !

    Alors, le Fils de Dieu se donne en nourriture.

    L’Époux est avec nous !

    Le jeûne est terminé !

    La joie est revenue qui s’assoit à la table !

    Là où Jésus prend le pain, le bénit et le rompt

    En le donnant à ceux qui sont venus !!

    Il leur dit simplement :

    « Prenez en mangez-en tous,

    Ceci est Mon corps livré pour vous....»

    Daniel en Jésus Eucharistie

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    << Laissez venir à Moi les petits enfants...>>

     

     

     Bonjour, petit frère,

     

     

    Tu es le Palais de mon âme, Jésus !!!!

    Magnifique palais où chante l'  oiseau,

    Où la fleur se dissimule,

    Où le vent souffle,

    Où le ciel demeure bleu...

    Où s' argente le ruisseau,

    Un palais où Tu dessines chaque allée...

    Beauté des fleurs aux mille senteurs,

    Beauté de sa vie pénétrant sur le seuil de notre château...

    Doux Roi souverain, voici venu le jour

    Où Tu ouvres la porte pour accueillir le pauvre,

    Et sur le parvis de ce château intérieur,

    Tu lui dis combien Tu l' aimes...

    Tu es le Palais de mon âme, Jésus !!!!

    Tu ouvres le chemin  jusqu' aux portes de Ton Royaume,

    Ta Croix offre l' autel de l' Amour,

    Et le tombeau, Ta dernière demeure,

    S' illumine au matin de la clarté,

    Rien n' est plus doux que d'espérer Ta visite,

    Ton palais est mon refuge,

    Tu m' y dépouilles pour me revêtir d'amour,

    O indicible Aimant,

    Épanouissant en mon âme les fleurs de Ta grâce,

    Tu me convies à porter Ta Parole,

    Ton silence se consume en ma vie,

    Près de Toi, mon âme retourne à la source...

    Source originelle de l' Amour...

    Tu lui dis combien Tu l' aimes...

    Tu es le Palais de mon âme, Jésus !!!!

    Palais de Vérité, d' Amour et de Lumière,

    Rien ne l' atteint,

    Tout s' y abandonne pour l' humble mendiant.. 

    Mon âme te désire d' un grand désir !!

    La flamme flamboie, animant Ta vie.. 

    Et l' aube croît en une aurore nouvelle... 

    Tu fais revivre le Corps, 

    Tu fais revivre le Sang, 

    Et le cœur témoigne de Ta vérité.

    O Fils bien-aimé que le Père envoie, 

    Et se lève l' aube éternelle en mon cœur ..

    Doux Aimé, Tu t' assieds à la Table céleste

    Où le Père sert le Vin de la Vigne nouvelle 

    Cep Véritable où l' amour s' oublie au cœur du plus petit

    Là où Tu lui dis combien Tu l' aimes...

    Déo gratias !!!

    N' est-ce pas, petit frère ??? 

    Marie-do

     

    --------

     

    En Jésus tout amour 

     

    « Ton palais est mon refuge.... »

    O Tabernacle de la croix !

    O lieu privilégié !

    O instant unique de la rencontre !

    Quand l'Esprit vient y cueillir mon âme.

    Le savait-elle vraiment ?

    Oui !

    D'après les Écritures telles que l'Esprit nous les explique !!

    Le Verbe se vit en la rencontre !

    Jésus nous ouvre l'esprit à l'Intelligence des Écritures !!

    La chair de Dieu se glisse dans ma chair !

    Quand le Corps de Jésus vient se donner à l'âme.

    Dieu va encore plus loin !

    Car,

    C'est possession intime !

    Intimité exclusive de l'âme avec son Dieu !

    Vie unique de la Vie qui se donne !

    Quand Jésus vient se fondre en mon âme.

    Et alors nous sommes deux !

    Le Solitaire et moi !

    L'Amour visite la solitude des oubliés d'ici !

    Multitude pourtant, sauvée par le sang de l'Agneau !

    Les Trois font leur demeure en l'âme !

    Quand l'amour remplace les demeures de ce monde.

    Qu'avons-nous donc besoin de palais somptueux ?

    De rites et de cérémonies qui fatiguent les corps 

    Et engourdissent l'esprit ?

    Ceux que la vie écarte de ce monde !

    Ceux qui crient en entendant Jésus :

    « Fils de David, aies pitié de moi !»

    Sont des ombres discrètes !

    Leur état ne leur permet pas de suivre « les exercices »

    Que le monde propose !

    Cependant,

    Leur souffrance est entendue du ciel  !

    leur cri est ce muet que seul le ciel comprend !

    Ils le disent à Jésus dans la simplicité du cœur !

    Personne ne les visite !

    Mais ils sont privilégiés,

    Quand le Pauvre s'unit à leur grand dénuement.

    Alors ils sont heureux !

    Plus de jeûne car l’Époux est en eux !

    Le palais des souffrants s'érige dans l'Esprit !

    Ils n'ont rien à donner alors ils offrent leurs riens !

    Et le temple de Dieu se construit dans leur âme.

    Daniel en Jésus eucharistie

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique